Notre rôle

Qu’est-ce qu’une personne transgenre ?
Une personne transgenre est une personne qui éprouve un profond désir de vivre et d’être accepté en tant que personne appartenant au sexe opposé. En effet, l’individu éprouve un sentiment d’incohérence entre  son sexe et son identité de genre.
D’après la CIM-11, encore non traduite, l’incongruence de genre se caractérise par une incongruence marquée et persistante entre le genre vécu d’une personne et le sexe assigné. Les différences de comportements et de préférences selon le genre ne constituent pas à eux seuls une base pour l’attribution des diagnostics dans ce groupe.

Qu’est-ce qu’une femme transgenre, appelée aussi Male-to-Female (MtF) ?
C’est une personne d’identité féminine étant née dans un corps biologiquement masculin qui va passer par des étapes de transition pour pouvoir effectuer des modifications afin d’adapter son corps au genre ressenti dès la naissance. Parmi ces étapes, on retrouve l’hormonothérapie et des chirurgies au niveau esthétique ou au niveau physique. Ceci n’est pas obligatoire pour considérer une personne transgenre.

Quel est notre rôle en tant qu’orthophoniste-logopède ?
Notre rôle est d’accompagner et de guider la patiente transgenre dans un changement vocal sans chirurgies invasives. Pour cela, nous proposons un entrainement vocal basé sur des exercices musculaires et prosodiques, en introduisant des modèles auditifs et des périodes de drill afin d’exalter toute la féminité vocale, non verbale, gestuelle, mimique, etc., de la patiente.

Qu’est-ce que la féminité ?
Elle se dégage dans tout le corps, grâce au regard, aux gestes, à la voix… Elle diffère d’une personne à l’autre. Elle va varier en fonction de la personnalité, de l’identité de la personne, de la culture et de l’éducation reçue.

Quelle est la différence entre un discours d’homme et un discours de femme ?

– Une voix féminine va être plus modulée. Les intonations, c’est-à-dire les variations de hauteur, vont être majoritairement montantes et plus présentes que chez les hommes. Le discours d’un homme est plus monotone
– Une femme va parler plus lentement qu’un homme. Le débit va être plus lent car les femmes allongent davantage les phonèmes. Les inspirations sont moins fréquentes chez la femmes que chez l’homme.
– Quant aux attaques vocales, c’est-à-dire le début de l’acte phonatoire, elles sont plus douces chez les femmes tandis que les hommes produisent des attaques dures.  
– Enfin, l’articulation chez la femme est plus douce. Elle est moins marquée et moins agressive que chez l’homme.

Qu’est-ce que « féminiser » une voix ?
La féminisation vocale n’est pas un rééducation orthophonique en tant que telle, car la voix n’est pas pathologique, le geste vocal est sain. C’est alors un entrainement pour changer les habitudes vocales.

Comment travaille-t-on ?
Féminiser une voix ne consiste pas simplement à la rendre plus aiguë. Au contraire, une voix trop aiguë peut paraître artificielle.

  • Tout d’abord, une hygiène vocale est préconisée, en limitant les agents pathogènes comme l’alcool et le tabac.
  • Le travail sera également basé sur la respiration abdominale permettant d’élever la hauteur en veillant à la posture en parallèle.
  • Ensuite, bien entendu, nous tenterons d’élever la hauteur sans hypertension laryngée. La hauteur devra être définie avec la patiente, pour que celle-ci soit confortable et lui convienne.
  • De plus, un travail de résonance sera entrepris. Pour cela, nous inciterons à ressentir les vibrations dans toute la boîte crânienne et à les antérioriser au niveau des lèvres.
  • Ensuite, un travail sur l’intonation est également à envisager. La modulation des contrastes des phrases et la priorisation des intonations montantes rendent une voix plus féminine.
  • Enfin, l’intensité vocale doit être réduite et les attaques douces seront à privilégier aux dépens des attaques dures.
  • La féminisation passe également par un travail de l’articulation, des mimiques faciales et de gestion des émotions.

Tout le travail nécessite un investissement et une discipline de la patiente au quotidien.